A la suite d’un accident de la vie, Evelyne Delaporte ne croyait plus en rien. C’est en s’investissant personnellement au centre social du Puchot d’Elbeuf, qu’elle a retrouvé le gout des choses. Elle est maintenant bénévole, et propose des activités au centre.

LCN 378

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqué avec *

*