Depuis 2009, le Département de Seine-Maritime généralise un dispositif particulier : les clauses d’insertion. Ces dernières obligent une entreprise qui remporte un marché soumis à appel d’offres à embaucher des personnes en difficulté. Cet aménagement permet aux demandeurs d’emploi de longue durée, aux bénéficiaires des minima sociaux, aux jeunes sans qualification et aux travailleurs handicapés de retrouver du travail.
Désormais, tous les chantiers soumis à appel d’offres sont traités pour vérifier si une clause d’insertion est possible. Exemple ici à Elbeuf pour la construction du futur Collège du Mont Vallot à Elbeuf.

(194)

Catégorie:

Département, économie, Social

Mots-clefs:

, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqué avec *

*