Sylvain Atrous est régisseur d’un café théâtre à Cuverville-sur-Yères. Il s’est passionné, il y a dix sept ans, pour ce que l’on a appelé les crimes de Saint-Martin-le-Gaillard. Une série de meurtres perpétrée entre 1831 et 1837 dans le département. Pour calmer la psychose qui s’empare de la population à l’époque, la justice décide de guillotiner quatre accusés qui n’ont jamais reconnu les faits. Une histoire palpitante au verdict contestable, il n’en fallait pas plus pour donner envie à Sylvain de raconter ce fait divers en bande dessinée. 

 LCN 197

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqué avec *

*

1 commentaire

  • VEYRAT il y a 5 ans

    Bonjour,

    A quelle date cette BD sera mise en vente ? y a t’il un moyen de se la procurer rapidement ?
    Merci de votre réponse?
    Cordialement

    Denis VEYRAT